Turco-Mongols (12)

Chez les Turco-Mongols, le rêve abolit la limite entre le " je " et les " autres ". Outre la signification des rêves, qui se situe aux antipodes de celle que nous connaissons en Europe occidentale, l'âme, süns, est autonome du corps du dormeur et le sujet de la prédiction d'un rêve peut, du coup, être distinct du rêveur. On peut très bien rêver pour les autres, l'important étant de restituer les rêves à la communauté.

Le tour du monde en 15 rêves